Actualités

mardi 14 avril 2020
"Luthiers, de la main à la main" un film de Baptiste Buob et d'autres films encore

Dans ce documentaire (2013), le réalisateur Baptiste Buob s'attache à montrer la transmission du savoir-faire avec les paroles et les gestes des professeurs et des élèves d'aujourd'hui, mais aussi des luthiers d'autrefois.
Durée : 82mn



Plaisir ?

Baptiste Buob questionne les jeunes et moins jeunes luthiers de Mirecourt sur leur plaisir de fabriquer !




La fabrication d'un violon

Dans ce film réalisé par Baptiste Buob, nous parcourrons les étapes de fabrication d’un violon en suivant les gestes experts de Dominique Nicosia, professeur à l’école nationale de Lutherie de Mirecourt.
Film spécialement conçu pour le musée de Mirecourt et diffusé dans l’exposition « Voyages ».





Le choix d'un instrument

Dans le cadre d’un projet mené par le musée de Mirecourt, le 22 mai 2011, le violoniste soliste Svetlin Roussev joue sept violons en état de jeu de la collection du musée. Un enregistrement de qualité est réalisé à Nancy par l’ingénieur du son Dominique Heymès, pendant ce temps là, l’anthropologue Baptiste Buob filme la séance. Le violoniste apprécie chaque instrument devant un public composé d’élèves de l’école nationale de lutherie de Mirecourt et d’élèves de l’école de musique.
Ces enregistrements seront ensuite valorisés dans la présentation des 7 violons lors des expositions qui suivront. Un film de Baptiste Buob.




Le temps des fabriques


Nous l’avons évoqué dans l’article précédant (3 avril), au XIXe siècle, la pratique musicale se démocratise et le besoin d’instruments bon marché devient grandissant. Jean-Baptiste Vuillaume crée les modèles « Sainte-Cécile » et « Stentor », qu’il fait fabriquer à Mirecourt, pour répondre à cette demande. Il aura une influence primordiale, dans l’apparition de l’industrie.
A Mirecourt, les ateliers s’agrandissent et vers 1860 apparaît la division des tâches qui mènera à l’industrie et à la création des grandes manufactures qui auront aussi à répondre à une demande d’instruments taillés pour les jeunes élèves. Un film de Baptiste Buob.




Esthétique et sonorité

En 2010, à l’occasion du concours de lutherie et de sonorité, proposé lors du festival « VioloncelleenSeine », organisé par l’association française du violoncelle, nous pouvons suivre les appréciations du luthier Frank Ravatin et des violoncellistes Roland et Raphaël Pidoux. Un film de Baptiste Buob.




Rupture de la transmission

Archives et témoignages rendent compte de la rupture de la transmission des métiers de luthiers et d’archetier à Mirecourt au cours du XXe siècle. Un film de Baptiste Buob.




La fabrication d'un archet

Dans ce film réalisé par Baptiste Buob, nous parcourrons les étapes de fabrication d’un archet en suivant les mains expertes de Roch Petitdemange, archetier à Mirecourt.


mardi 14 avril 2020
Tranmission

Le journal illustré de l'exposition proposée au musée de Mirecourt en 2009.

Entre l’école, l’apprentissage puis le travail à l’atelier, comment devient-on luthier ou archetier ? Que se transmet-on ? Un savoir-faire, un savoir-être, du matériel (du bois, des outils), un atelier, des marques, des enseignes, des réputations ?
Partant de quelques exemples originaux, on découvre les hommes qui ont fait de Mirecourt, le berceau de la lutherie et de l’archèterie françaises.

Télécharger le fichier journal_depliant_600x420mm_web.pdf


jeudi 09 avril 2020
Une dynastie d'archetiers : les Bazin

Un article de Valérie Klein, publié dans le catalogue "Luthiers, de la main à la main", Actes Sud, pp.82- 107, 2012.

De l’insertion dans le monde de la facture instrumentale locale à l’ascension sociale et économique, de la réussite professionnelle à la rupture de la transmission familiale du métier, suivons le parcours exemplaire de la famille Bazin qui arrive et s’implante à Mirecourt durant la seconde moitié du XVIIIe siècle. Comme les familles Ouchard, Lotte et Morizot, elle engendre des archetiers réputés bien au delà de Mirecourt.
Avec elle, nous évoquons plus généralement le métier d’archetier et l’archet considérés comme un métier et un instrument de musique à part entière.

Pour découvrir la suite :

Télécharger le fichier famille_bazin.pdf


jeudi 09 avril 2020
" La lutherie se meurt " Chronique épistolaire de la crise des années 1950-60

Un article d'Hélène Claudot-Hawad, publié dans le catalogue "« Luthiers, de la main à la main », Actes Sud, pp. 66-81, 2012.

Télécharger le fichier 2012_heleneclaudothawad_la_lutherie_se_meurt_chroniqueepistolairedelacrise.pdf


vendredi 03 avril 2020
Jean-Baptiste Vuillaume (Mirecourt 1798 – Paris 1875)

Un article écrit en 2014 par Valérie Klein (Musée de la lutherie), publié en mars 2014 dans le Bulletin n°13 des Amis du Vieux Mirecourt Regain (Mirecourt), actualisé en mars 2020.


Télécharger le fichier j_b_vuillaume_article_vk_avmr.pdf


jeudi 02 avril 2020
Un violon dans le tumulte de l’histoire : le « Lupot » du Musée de Mirecourt

Une contribution d'Hélène CLAUDOT-HAWAD, anthropologue

Télécharger le fichier le_violon_lupot_du_musee_de_mirecourt_claudot_hawad.pdf


mercredi 01 avril 2020
Carnet de Voyage Histoire

Télécharger le fichier carnet_histoire_ppp.pdf


Dans le cadre de l'exposition "Voyages" proposée actuellement par le musée de la lutherie
Découvrez "Le carnet de voyage - Histoire" ou les grandes périodes de l’histoire de la facture instrumentale à Mirecourt.
Un document remis gratuitement aux visiteurs de l’exposition.

vendredi 20 novembre 2015
JOURNEE D'ETUDE

La facture instrumentale à Mirecourt a été étudiée au travers de nombreux ouvrages et évoquée lors de divers colloques. La journée d’étude, organisée conjointement par les Amis du Vieux Mirecourt-Regain, le Musée de la lutherie et de l’archèterie françaises et les Archives départementales des Vosges et soutenue par la Ville de Mirecourt et la Communauté de communes du Pays de Mirecourt, se veut néanmoins novatrice dans sa manière d’aborder le sujet. Pendant un an, un certain nombre d’archives, issues en particulier de fonds privés, ont été collectées, rassemblées, classées et sont prêtes à dévoiler leur témoignage. L’enjeu est essentiel puisque ces archives inédites renferment une partie importante de l’histoire récente de la lutherie à Mirecourt, entre le déclin implacable des ateliers et des usines et le renouveau des années 1980-1990. Cette journée d’étude se propose donc de revenir sur les différentes sources de cette longue histoire de quatre siècles et sur la façon dont chacune d’entre elles permet d’écrire une partie de ce récit. Des interventions pluridisciplinaires permettront d’envisager de nouveaux champs pour la recherche sur l’histoire de la facture instrumentale au regard notamment des typologies d’archives exhumées...

Vous pouvez télécharger le programme complet de la journée

Télécharger le fichier programme_archives_du_20_novembre.pdf



de 10h à 18h
Espace Flambeau
Avenue Duchêne
Mirecourt
Entrée libre

Avant le 12 novembre, réservez votre participation au buffet auprès de Claude Maillard au 03 29 37 18 33

mercredi 04 juillet 2012
Luthiers, de la main à la main

Vous souhaitez enrichir vos connaissances sur ce patrimoine régional incontournable ?

Découvrez l'ouvrage coédité par Actes Sud et le Musée de la lutherie !

Télécharger le fichier communique_de_presse.pdf


Prix de vente : 42 € 86 (39 € + frais de port pour la France)

Venez à Mirecourt découvrir l’exposition
« Luthiers, de la main à la main »

et / ou

Adressez votre demande accompagnée d’un chèque libellé au Musée de la lutherie
Ville de Mirecourt
BP 189
88507 MIRECOURT CEDEX

  • 2020


  • Avril

  • 2015


  • Novembre

  • 2012


  • Juillet

    Tous droits réservés © 2008-2016 - Musée de la Lutherie et de l'Archèterie Francçaises - Mirecourt - pinkdesign 2008